Actu du réseau d’ambassadeur: le parrainage

-1Dr Michèle GERMAIN, Maître de conférences universitaire-praticien hospitalier en physiologie à la Faculté de Médecine Lyon Est et chef de service au CHU de Lyon Hôpital de la Croix Rousse en exploration fonctionnelle respiratoire, est ambassadrice de l’Université Claude Bernard Lyon 1.
Elle connait plusieurs enseignants-chercheurs dans des universités étrangères avec lesquels elle coopère. C’est tout naturellement qu’elle leur a proposé de devenir ambassadeur de l’université à leur tour afin qu’ils puissent la promouvoir dans leurs propres réseaux. Ainsi, le parrainage est né !
Rencontre avec Dr Michèle GERMAIN et son « filleul » Dr Ivan HANCCO, ambassadeur de l’Université Claude Bernard Lyon 1 à Puno au Pérou.

  • Dr HANCCO, pouvez-vous vous présenter ?

Je suis médecin péruvien spécialisé dans les problèmes du mal chronique de montagne (Puno est une ville de l’Altiplano péruvien située à 3850 m d’altitude) et enseignant de physiologie à la Faculté de Médecine de l’Université de l’Altiplano à Puno au Pérou. Je m’occupe également d’une association scientifique et humanitaire qui apporte une aide médicale et logistique à des habitants défavorisés de l’altiplano pour améliorer l’état sanitaire de leurs conditions de vie au quotidien. Cette association reçoit chaque année l’aide de nombreux étudiants en médecine nord-américains qui viennent effectuer des stages.

  • Dr GERMAIN, comment avez-vous connu le Dr HANCCO ?

J’ai connu le Dr HANCCO il y a 3 ans lorsque j’ai commencé mon travail de correspondant mobilité international à Lyon Est pour les formalités de mise en place des stages hospitaliers proposés à Puno à nos étudiants en Médecine.
Le Dr HANCCO est ensuite venu à Lyon dans le cadre d’un stage d’observateur en Janvier-Février 2012 et nous avons commencé lors de son stage à établir une collaboration scientifique sur le thème de l’hypoxie et du mal de montagne.
En effet, le Dr HANCCO travaille à Puno, 2ème ville du Pérou qui est située à une altitude de 3850 mètres mais surtout est le médecin responsable de l’état sanitaire des habitants permanents d’une ville minière du Pérou située à plus de 5000 mètres d’altitude.
Mon intérêt scientifique est également tourné depuis de nombreuses années dans le cadre de mon activité hospitalière (service EFR hôpital de la Croix Rousse) sur le thème de l’altitude et du mal de montagne puisque je reçois de nombreux patients en consultation d’altitude pour évaluer leurs possibilités d’adaptation à l’hypoxie.
Aussi, nous avons très rapidement envisagé de mettre en place une collaboration scientifique entre nos deux services pour travailler sur le thème de l’hypoxie et du mal de montagne chronique en partageant méthodologie et données scientifiques.

  •  Dr GERMAIN, pouvez-vous donner plus de détails sur vos travaux communs sur l’hypoxie ?

En Août 2012, j’ai effectué un voyage à Puno pour donner une conférence à la Faculté de Médecine de Puno et rencontrer les étudiants lyonnais qui étaient en stage à cette même période.
Le travail scientifique a continué au cours de l’année 2013 et le Dr HANCCO est donc revenu à Lyon récemment pour discuter des résultats obtenus.
De plus, dans le cadre des échanges d’étudiants en Médecine, nous souhaitons à la Faculté Lyon-Est privilégier les échanges avec des structures d’accueil partenaires bien référencées. Il est donc important de tisser des liens solides entre les deux structures, que les étudiants connaissent leur correspondant pédagogique dans le pays d’accueil afin que le stage soit pour l’étudiant le plus profitable sur le plan professionnel mais soit aussi une expérience personnelle enrichissante.

  • Dr HANCCO, quel était le but de votre visite à Lyon 1 en mars 2014 ?

En Mars 2014, je suis venu à Lyon pour trois semaines afin de poursuivre un travail de recherche sur le mal de montagne avec le Dr Michèle GERMAIN. Je souhaitais me former à différentes techniques d’évaluation du mal de montagne afin d’envisager avec elle et son équipe des investigations dans ce domaine au Pérou grâce à une collaboration technique et scientifique formalisée.
Lors de mon séjour, j’ai pu également travailler avec le bureau des Relations Internationales de Lyon-Est pour rencontrer les étudiants en médecine qui vont venir en stage hospitalier à Puno cet été et signer leurs conventions de stage.

  • Dr GERMAIN, qu’est-ce qui vous a poussé à lui proposer de devenir ambassadeur ?

La nomination du Dr HANCCO comme Ambassadeur Lyon 1 est pour moi la reconnaissance de son travail réalisé pour faciliter les échanges universitaires et accueillir dans les meilleures conditions pédagogiques et matérielles possibles nos étudiants. De plus, une convention est en cours de signature entre Lyon 1 et l’Université Nationale de l’Altiplano et le Dr HANCCO, en tant que porteur du projet au Pérou, est donc légitimement l’Ambassadeur de Lyon 1 dans ce processus pour, une fois la convention signée, promouvoir la possibilité d’accueil de notre Université dans les domaines Scientifiques et de Santé.

  • Dr HANCCO, pourquoi avoir fait le choix de devenir ambassadeur de Lyon 1 ?

J’ai choisi de devenir Ambassadeur de Lyon 1 au Pérou pour promouvoir les échanges entre nos deux universités afin de faire connaître les possibilités d’accueil de l’Université Lyon 1 dans le domaine de la Santé en particulier et également des Sciences et de l’Education Physique. Nous souhaitons au Pérou développer nos connaissances dans les domaines en particulier de l’exercice physique et des maladies hématologiques liées à l’altitude et à l’hypoxie. Des échanges d’étudiants en formation et d’enseignants sont envisagés.
L’Université Lyon 1 m’a permis déjà une fois de venir me former à Lyon il y a deux ans dans le cadre d’un stage d’observateur et le contact régulier avec les étudiants en médecine lyonnais venant en stage à Puno forge des liens entre nos deux structures.

  • Comment allez-vous promouvoir Lyon 1 depuis le Pérou ?

La promotion de Lyon 1 va se faire grâce à l’organisation de conférences d’information sur les cursus universitaires proposés à Lyon 1 et à la distribution des brochures réalisées par le Département des Relations Internationales sur les études médicales à Lyon et à l’occasion également de la rencontre des étudiants en médecine lyonnais en stage avec leurs homologues de Puno.

  • Dr GERMAIN, quels vos projets à venir en tant qu’ambassadrice de Lyon 1 ?

En tant qu’Ambassadrice de Lyon 1, je vais très bientôt partir en mission à Shanghai pour donner des cours de Physiologie à l’Université Jiao-Tong mais également pour renforcer les liens avec la Faculté de Médecine et le Bureau des Relations internationales de l’Université Jiao-Tong. Pour la première fois cette année, la Faculté de Médecine Lyon-Est accueille en Juillet 2014 deux étudiants en médecine du second cycle de l’Université Jiao-Tong pour un stage hospitalier de deux mois.
Je souhaite également pouvoir poursuivre le travail de renforcement de liens privilégiés avec nos structures partenaires pour que l’accueil et le suivi de nos étudiants effectuant des études médicales à l’étranger soient optimisés.
Dans ce but, la nomination comme Ambassadeurs Lyon 1 d’autres partenaires étrangers par exemple au Chili ou en Argentine où nous avons beaucoup de nos étudiants qui partent en stages ou en semestres d’études serait très favorable à l’élaboration de ces liens privilégiés et en retour permettrait de mieux faire connaître Lyon 1 et ses possibilités d’accueil aux étudiants étrangers de ces pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *