¡ Argentina !

Asado à Cordoba avec étudiants Lyon

 

Docteur Michèle GERMAIN, de la Faculté de Médecine de Lyon Est, a effectué une mission en Argentine de fin juillet à mi-août 2013.

Le but de cette mission était de consolider les coopérations existantes avec l’Université de Cordoba et de les développer avec les universités de Cuyo, Tucuman, Buenos Aires et l’Université Catholique de Cordoba.

L’Argentine est un partenaire de Lyon 1 de longue date. Le premier accord signé avec un partenaire argentin date de 2008, il s’agit de l’Université de Buenos Aires.

  • Développement des coopérations

Les collaborations avec les partenaires argentins de Lyon 1 ont été consolidées ou développées durant la mission de Michèle Germain en Argentine.

Elle s’est ainsi rendue à l’Université Nationale de Tucuman où elle a rencontré le Doyen de la faculté de médecine, Dr. Mateo Martinez et le Professeur Cayetano Bellomio.

Elle s’est également rendue à l’Université Nationale de Cuyo où elle a pu entrer en contact avec le Doyen de la Faculté d’Odontologie.

signature accord avec UNCuyo et doyen odonto

Elle a profité de sa mission pour voir des membres des Relations Internationales de l’Université Catholique de Cordoba.

Les RI et Sergio Lucino à la UCC


Dr Michèle Germain s’est entendue avec les différents partenaires rencontrés sur les modalités d’échanges internationaux.

Les futurs accords de coopération sont en cours d’élaboration, en partenariat avec les Hospices Civils de Lyon. En effet, les Hospices Civils de Lyon sont associés dès qu’il s’agit d’accueillir des étudiants étrangers de 3ème cycle et pour la mobilité des enseignants qui ont le titre de professeur des universités – praticien hospitalier (PUPH).

Les accords de coopération avec ces universités argentines seront signés de manière officielle très prochainement.

 

  • Première étudiante de Lyon 1 à partir en stage d’été à Buenos Aires

Anaïs CHAIGNE a été la première étudiante de Lyon 1 a bénéficié d’un stage d’été en 2013 en cardiologie à Buenos Aires.Stagiaire Lyon Est été 2013 à Buenos Aires

  • Souvenirs de la première promotion d’étudiants de Lyon 1 à Cordoba

Cette première promotion, en stage d’été en 2012, a été accueillie de manière très conviviale à Cordoba !

Barbecue, soirée chez leurs encadrants…. Sans oublier leur participation à une émission TV de la chaîne locale de Cordoba. Ils ont été interviewés sur leur expérience dans le cadre des échanges d’étudiants en médecine en stage hospitalier. Leur passage à la TV avait aussi pour but d’inciter les étudiants argentins à venir à Lyon.

  • Découvrez les universités et les hôpitaux, lieux de stage, argentins…

Visite en images des universités argentines et des infrastructures médicales…

  • Rencontre avec Docteur Michèle Germain :

Pourquoi une telle implication dans la coopération avec l’Argentine ?

« L’intérêt pour l’Argentine est en raison du fait que j’y connais beaucoup de médecins avec lesquels je collabore dans le domaine de la physiologie de l’exercice, ma spécialité. Comme une convention hospitalo-universitaire a été initiée  côté argentin par l’Université nationale de Cordoba, j’ai pris contact avec eux. La collaboration avec Cordoba marche bien dans les deux sens et les étudiants en médecine lyonnais sont très demandeurs de places de stages ou de semestres d’échanges, j’essaie donc d’augmenter l’offre. De plus, politiquement, cette région du globe est très ouverte aux échanges avec la France qui historiquement représente beaucoup pour les Argentins  (partenariat de la Région Rhône Alpes avec la Région de Mendoza par exemple). »

Quels sont les avantages de cette zone en termes de coopération universitaire ?

« Les avantages sont essentiellement que, en ce qui concerne les études de médecine, leur calendrier est assez proche du nôtre malgré une année universitaire inversée. Beaucoup de médecins argentins connaissent bien notre système ayant suivi à un moment ou à un autre une formation médicale en France.

La communication en est facilitée et ils ont une grande envie d’accueillir à leur tour des étudiants français et lyonnais en particulier. Par ailleurs les problématiques de santé sont proches avec notre médecine et l’élaboration de projets de recherche communs est facilitée.

Enfin, le système social est comparable en Argentine et en France avec la « gratuité » des soins et de l’éducation dans le domaine public. »

Comment sont perçues les universités françaises en Argentine ?

« Les Universités françaises sont très bien perçues par les Argentins comme fournissant des études de haut niveau.

Le problème économique est l’un des freins dans les échanges dans le sens Argentine vers la France pour les étudiants et les doctorants.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *