Entrez dans les coulisses de la mise en place d’accords de coopération…

Accueil d’étudiants étrangers, envoi d’étudiants de Lyon 1 sur tous les continents, mise en place de doubles-diplômes… Autant d’actions rendues possibles grâce aux accords de coopération! Découvrez la face cachée de la coopération.

À quoi servent les accords de coopération?

  • Établir des relations avec un partenaire afin d’effectuer une mobilité enseignante et étudiante dans l’ensemble des disciplines communes aux deux universités
  • Officialiser des relations existantes pour avoir plus de visibilité, plus de poids lors de demandes de financement ou lors de candidatures à des appels d’offres
  • Permettre aux enseignants-chercheurs d’apporter mutuellement à l’université partenaire leur expertise dans l’enseignement et la recherche

 

Plusieurs étapes sont nécessaires pour mener à bien un projet de coopération internationale :

  • Une première phase de dialogue et d’échange entre la Direction des Relations Internationales et les enseignants-chercheurs intéressés par l’ouverture d’un accord de coopération. Les projets et leur intérêt avec la politique internationale de Lyon 1 doivent être validés par le Pr. Denis Bourgeois, Vice-président en charge des relations internationales.
  • Une deuxième phase de négociation. Le contenu de l’accord est discuté: disciplines,  nombre d’étudiants concernés, mobilité des enseignants-chercheurs, aspects financiers, protection juridique des personnes et des travaux de recherche… Cette phase s’effectue en lien avec des partenaires internes et externes. Par exemple, la Direction des Études et de la Vie Universitaire pour les projets axés formation et la Direction de la Recherche pour ceux en lien avec la recherche. Les Hospices Civils de Lyon ou la Région Rhône-Alpes peuvent être sollicités pour la réalisation de projets de coopération.
  • Une troisième phase de signature. Événement solennel avec accueil ou visite de délégations.
  • Une quatrième et dernière phase de communication. La signature d’accords de coopération entraîne une phase de communication au sein de Lyon 1 et en externe auprès des ambassades, des espaces Campus France, du PRES de Lyon et des collectivités (Grand Lyon, Région Rhône-Alpes).En fonction des partenaires, des cultures, des contraintes politiques, de 6 à 18 mois sont nécessaires entre la prise de contact et la signature de l’accord de coopération. Les accords sont valables 5 ans.

 

Les accords de coopération en off!

  • 28 heures de bus pour rejoindre Lyon 1!

Image2Lyudmila Paramonenko, collaboratrice de la filière francophone de l’Université des Technologies Alimentaires de Plovdiv, a fait un trajet en bus de 28h pour rejoindre  Lyon 1!

Un voyage fatigant  mais qui lui a permis de traverser plusieurs pays: départ de Bulgarie puis passage par la Serbie, la Croatie, la Slovénie, l’Italie et enfin la France.

Lyudmila a effectué une mobilité du 2 au 8 juin 2013 afin de rencontrer les enseignants du département de Génie Biologique de l’IUT de Bourg-en-Bresse et ses interlocuteurs aux Relations Internationales.

 

  • Des étudiants de Lyon 1 à la TV argentine!

À l’occasion de leur séjour universitaire à l’Université Nationale de Cordoba, des étudiants de Lyon 1 ont eu l’opportunité de participer à une émission TV de la chaîne locale à Cordoba.

Ils étaient interviewés sur leur expérience dans le cadre des échanges d’étudiants en médecine en stage hospitalier . Ces étudiants étaient les premiers à partir depuis la signature de l’accord avec cette université. Leur passage à la TV avait aussi pour but d’inciter les étudiants argentins à venir à Lyon.

interview filles Cordoba

  • Un accord n’est jamais signé sans la présence de la mascotte de la DRI!

La mascotte de la DRI, une peluche en forme de petit tigre, sillonne le monde avec le Vice-président de Lyon 1 en charge des relations internationales.

Image1Tigrou, une présence indispensable pour une bonne mise en œuvre d’accords de coopération!

 

 

 

Attention aux différents accords!

Les accords de coopération permettent des échanges entre deux universités  sur toutes les filières communes.

 Les accords Erasmus autorisent des échanges entre deux universités par filière seulement .

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *