« Cette expérience au Brésil est certainement l’une des plus enrichissantes qu’il m’ait été donné de vivre. »

LDSCN8902ucile, étudiante de Polytech, école d’ingénieurs de Lyon 1, a effectué un échange universitaire à l’Université Fédéral d’Uberlândia, dans l’état du Minas Gérais au Brésil, du 23 Octobre 2013 au 15 Mars 2014.

Cet échange entre dans le cadre de sa formation d’ingénieur en Génie Biomédical.

 

Lucile a pu partir grâce au programme Brafitec (BRAsil France Ingénieurs TEChnologie).

Né officiellement en 2002 et mis en place en 2003, ce programme permet aux écoles d’ingénieurs françaises et aux universités brésiliennes d’établir des accords de collaborations scientifiques, d’échanges d’étudiants et d’enseignants, dans les domaines de l’ingénierie.

 « Ce séjour à l’étranger a été une expérience très enrichissante d’un point de vue professionnel mais aussi personnel. En effet, il m’a semblé nécessaire de donner une dimension internationale à mon cursus universitaire en effectuant un semestre à l’étranger. J’ai appris le portugais au Brésil, j’avais seulement quelques bases avant le départ. Les débuts n’ont pas été évidents mais les brésiliens ont été très sympathiques et ont fait beaucoup d’efforts pour me comprendre! J’aimerais maintenant conserver mon niveau et m’améliorer afin de devenir bilingue, ce qui est toujours un très bon atout pour un futur emploi!

Uberlândia est la deuxième ville de l’État du Minas Gérais par sa population et son activité économique. Cette intégration au Brésil dans l’une de ses plus importantes universités m’a permis de découvrir un système universitaire différent du nôtre tant sur le plan de l’organisation interne que sur les relations que l’université déploie avec ses partenaires industriels.

Le dynamisme du Brésil, non seulement sur le plan économique mais aussi sur la diversité de ses activités industrielles est tel qu’il pourra m’offrir à la fin de mes études des opportunités intéressantes poDSCN8886ur la recherche d’un emploi à l’international.

D’un point de vue personnel, cette expérience m’a donné encore plus envie de voyager, de développer ma curiosité et m’a permis de découvrir un autre mode de vie, d’autres cultures et d’autres paysages. Avec une superficie 15 fois supérieure à celle de la France métropolitaine, le moindre déplacement se compte en heures et parfois en jours ! Le Nordeste est très différent du sud et j’ai découvert un autre Brésil, pas moins développé mais peut-être plus authentique!

Cette expérience à l’étranger a été très formatrice, elle m’a permis de devenir complètement autonome. Même si les Brésiliens sont toujours prêts à vous aider, il faut apprendre à se débrouiller entièrement seule. C’est une très belle expérience humaine, j’ai rencontré des gens de nombreux pays différents, découvert de nouvelles cultures, de nouveaux modes de vie. J’ai énormément appris des autres mais également de moi-même pendant ce séjour.

Pays dynamique, très orienté sur les nouvelles technologies et conscient de son importance au regard du monde, le Brésil est en plein développement économique et propose de plus en plus de formations, stages et emplois aux étudiants étrangers.

J’encourage vraiment tous les futurs étudiants internationaux à s’intéresser à ce nouveau pays émergeant»

 

Quelques conseils et astuces de Lucile sur différentes thématiques pour réussir votre mobilité au Brésil:

Argent

L’unité monétaire du Brésil est le Real (Réais). Son taux est assez fluctuant, 1 € correspond à environ 2,60-3R$.

Durant tout mon séjour j’ai utilisé ma carte bancaire française. Auparavant j’avais demandé l’option internationale à ma banque. Cela permet de s’affranchir des taux de change. Très pratique, cela permet de ne pas avoir de grosse somme d’argent sur soi en permanence !

Les achats se règlent de préférence en liquide dans les petits commerces du centre-ville ou les lanchonetes (restos où l’on mange sur le pouce) pour éviter au maximum les fraudes à la carte bancaire.

J’ai eu malheureusement une fraude à la carte bancaire. J’ai dû faire opposition et aller demander une déclaration à la police fédérale pour me faire rembourser par ma banque française. Essayez au maximum de payer en liquide.

Si vous restez longtemps sur le territoire brésilien et souhaitez ouvrir un compte brésilien, vous aurez besoin d’un CPF (numéro d’identité brésilien) délivré sur demande à la Police

Fédérale dans le mois qui suit votre arrivée. Il faut être très patient car l’administration brésilienne est beaucoup plus compliquée qu’en France, et surtout beaucoup plus lente!

Prévoir un budget mensuel de 1350R$ soit 511€:

  • Habitation: 400 R$ à 550R$  (Colocation ou chambre particulière)
  • Charge: 150 R$ (Portable, internet, énergie, eau)
  • Nourriture: 300 R$
  • Transport en commun: 50 R$
  • Vêtements et loisirs: 300 R$

Logement et transport

En général, l’université procure avant le départ aux étudiants, ou stagiaires, des listes pour trouver une colocation ou une chambre dans un « pensionato » à proximité du campus.

Le loyer mensuel varie de 500 à 600 Réais. Il comprend généralement Internet, le petit déjeuné, le ménage de la chambre et des parties communes ainsi que l’utilisation de la machine à laver.

J’ai opté pour une chambre dans un pensionato tout près du campus m’évitant ainsi de prendre les transports en commun.

Je n’ai pas eu l’occasion de prendre le bus quotidiennement. Je l’ai seulement pris quelques fois les weekends!

Il faut acheter un billet pour chaque trajet. (Valeur: 2,70réais/trajet). Les bus n’ont pas d’horaires particuliers, mais ils ne s’arrêtent pas toujours aux arrêts! Il faut faire très attention DSCN8837aux sacs à main car en général les bus sont bondés!

Si vous êtes pressé, vous avez le choix entre taxis ou moto taxis! Les prix ne sont pas excessifs et vous avez plus de confort!

Le réseau autoroutier est beaucoup plus développé que le réseau ferroviaire. J’ai pris le bus pour aller à Brasilia. Il existe trois types de bus, selon le confort : convencional, executivo et leito. Je vous conseille les deux derniers pour bénéficier de la climatisation, des toilettes et des sièges inclinables!

Santé

Avant mon départ j’ai souscris à la LMDE l’option internationale qui permet un remboursement des soins ainsi qu’un rapatriement en cas de plus gros problèmes! Le système de santé brésilien étant très cher, je vous conseille donc de ne pas négliger ce point-là!

Faites-vous vacciner contre la fièvre jaune ainsi que la fièvre typhoïde et l’hépatite A. Les piqures de moustiques (les pernilongos) sont très douloureuses et très longues à partir.

Si vous avez besoin de consulter un médecin, rendez-vous sur le site du consulat français, qui fournit une liste de médecins recommandés et sachant parler français.

Vie universitaire

J’ai été très surprise car les relations entre les élèves et professeurs sont plus chaleureuses qu’en France. Beaucoup se tutoient et prennent un café ensemble.

J’ai été très bien accueillie, les étudiants brésiliens ont l’habituent de côtoyer des étudiants étrangers. Leur programmes d’échanges sont beaucoup plus importants que les nôtres, ils ont plus l’habitude de partir à l’étranger pour un semestre ou une année.

Les cours commencent à 7h et se terminent à 22h. Le système universitaire permet aux étudiants de travailler ou d’effectuer leur stage durant la journée, c’est pourquoi les amplitudes horaires sont assez larges.

Le Restaurant Universitaire reste l’endroit le moins cher pour déjeuner ou dîner. Le ticket s’élève à 3 Réais.

Climat

Je suis arrivée au commencement de l’été. Les températures oscillent entre 25 et 35 degrés. L’ensoleillement est fort et très souvent agrémenté d’orages assez violents mais courts! Toutefois il faut prendre une veste pour les cours ou les endroits publics car les Brésiliens adorent la climatisation!

Rythme de vie / horaires

La plupart des magasins d’alimentation sont ouverts jusqu’à 22 heures, du lundi au dimanche inclus, ce qui est assez pratique. Faites plutôt vos courses dans les heures creuses, évitez de vous y rendre entre 16h et 20h car vous trouverez facilement 40 à 60 minutes d’attente pour faire vos achats.

Certains bâtiments administratifs comme les banques ferment à 16h.

Si vous fixez un rendez-vous avec un chauffeur de taxi brésilien, confirmez-le plusieurs fois et prévoyez une certaine marge de retard.

Achat

Les vêtements et chaussures restent assez chers par rapport au coût de la vie, surtout dans les grands centres commerciaux. Il faut plutôt se rendre dans les petites boutiques de vêtements situées dans le centre d’Uberlândia pour trouver des prix raisonnables!

Il vous faut absolument acheter les célèbres Havaianas! Vous trouverez facilement des magasins où des dizaines de modèles sont exposés. Vous vous rendrez vite compte que tous les Brésiliens les portent, à la ville comme à la plage !

Nourriture et boissons

La nourriture brésilienne est très bonne mais très riche! Le repas traditionnel brésilien est constitué de riz avec des feijãos (haricots noirs), de viandes et de farofa (farine de manioc avec laquelle on saupoudre la viande).

À essayer absolument :

  • Les célèbre Churrasco! Ce sont les barbecues que vous trouverez à chaque coin de rue.
  • Les Pão de queijo. C’est une sorte de petit chou au fromage que les brésiliens dégustent à toute heure de la journée (souvent accompagné d’un café noir).
  • La Feijoada qui est le plat national brésilien composé de riz, de feijãos, de viandes et d’oignons.

VouDSCN8985s pouvez manger sur le pouce dans les lanchonetes, des beignets frits de viandes, pastels, kabi, salgados… Vous avez également les restaurants au kilo, très répandus, il s’agit de restos proposant un buffet où l’on se sert dans divers plats, puis on fait peser l’assiette (Environ 3,50 réais/ 100g).

 

Si comme Lucile, vous souhaitez effectuer un séjour au Brésil, la Direction des Relations Internationales de Lyon 1 vous propose du tutorat avec des étudiants dont le portugais est la langue maternelle. Conversations en portugais, initiation à la culture et conseils pour la vie pratique sont au programme. N’hésitez pas à vous renseigner (audrey.chenevier@univ-lyon1.fr) !

 

4 réflexions au sujet de « « Cette expérience au Brésil est certainement l’une des plus enrichissantes qu’il m’ait été donné de vivre. » »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *