« De nos jours, une mobilité à l’étranger c’est un atout professionnel incontournable. »

Assis

Dorian, étudiant en 5ème année à l’école d’ingénieurs de l’Université Claude Bernard Lyon 1, Polytech Lyon, a effectué un stage d’été aux États-Unis. Une expérience humaine et professionnelle inoubliable…

« J’ai souhaité partir aux États-Unis pour découvrir le monde de la recherche dans un pays anglophone dans un secteur qui me passionne : la biomécanique. Cela m’a permis de m’adapter à un nouvel environnement, découvrir une nouvelle culture et rencontrer de nouvelles personnes.

En quatrième année, j’ai réalisé mon stage obligatoire de cinq mois de février à mi-juin dans une Stadeentreprise Lyonnaise qui développe des implants dentaires et des instruments chirurgicaux.
En parallèle, je cherchais un stage de recherche à l’étranger pour les dix semaines d’été afin d’avoir une expérience complémentaire de celle du monde de l’entreprise.
À la suite d’une rencontre avec un étudiant américain de LSU (Louisiana State University) en échange universitaire à Polytech Lyon l’année dernière, j’ai appris que LSU possédait un laboratoire de biomécanique. Il m’a donné l’e-mail du docteur en charge de ce laboratoire puis après plusieurs échanges de mails, il a accepté ma demande de stage.
Ce stage s’est déroulé en collaboration avecLouisiane un ingénieur qui devait valider son Master en écrivant une thèse de recherche. Nous travaillions sur un projet dont le but était de valider l’utilisation de la robotique comme une méthode pour caractériser la cimatique du genou. Pour cela, nous avions des genoux de chien fournis par l’école vétérinaire et nous comparions la méthode toujours utilisée auparavant (le scanner) avec leur méthode alternative utilisant un bras articulé. L’intérêt final de ce sujet est de pouvoir améliorer les méthodes de diagnostic et de mesure pour les poses de prothèses de genou.

Que ce soit le stage en laboratoire ou la découverte de la Louisiane, tout s’est très bien dérAlligatoroulé. J’ai appris de nouvelles méthodes de travail et ai pu travailler avec des machines dont je n’avais pas l’habitude. J’ai aussi pu partager de nombreuses activités très typiques de la région avec des amis. L’un de mes meilleurs souvenirs est la nuit où nous sommes partis attraper d’énormes grenouilles dans les « swamp » sur le Mississippi. Durant la nuit, nous avons même attrapé un jeune alligator que nous avons relâché après. La chasse et la pêche sont vraiment une religion en Louisiane.
C’est une expérience bénéfique à tous les niveaux. L’Américain peut être très différent selon les États. Il faut donc toujours se familiariser avec les expressions locales, « le slang » de la région. Jamais un été n’était passé aussiGroupe2 vite dans ma vie et pourtant il est de loin le plus enrichissant que j’ai vécu…

Les années étudiantes passent bien trop vite et en même temps c’est le moment idéal pour avoir un coup de pouce pour une mobilité à l’étranger. N’importe quel pays que ce soit je pense que c’est toujours bénéfique et qu’il ne faut pas hésiter à saisir l’opportunité dès qu’elle se présente.

Je suis en dernière année d’école d’ingénieur mais si la possibilité d’un PhD à l’étranger ou d’un Volontariat International en Entreprise se présente à moi, je n’hésiterai pas une seconde. De plus grâce aux réseaux sociaux, je reste en contact avec de nombreux amis en Louisiane et s’il m’est possible d’y retourner à l’avenir, je sais que je serai bien accueilli.  L’inverse est aussi valable s’ils souhaitent visiter l’Europe. »

Groupe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *