Marilou, étudiante en médecine, partage son expérience en Pologne

20150916_172829

Je m’appelle Marilou, j’ai 21 ans. Je viens de Paris mais j’ai déménagé à Lyon il y a trois ans. Je suis rentrée en médecine en 2012. J’ai choisi d’étudier en Pologne car c’est un pays peu connu.

En effet, l’Europe de l’Est est peu choisie par les étudiants souhaitant partir à l’étranger. Je me suis dit que cela pourrait être une découverte. Des amis m’avaient dit que la Pologne était un beau pays et que les gens y étaient très accueillants. De plus, la Pologne est un pays où la vie est moins chère et je me suis donc dit que cela me permettrait d’économiser pour plus voyager.
Mon arrivée à Gdansk s’est très bien passée. Je suis partie avec une autre étudiante française de Lyon Sud. Arrivées à l’aéroport, nous avons retrouvé nos tutrices qui nous avaient été présentées par mail quelques semaines avant.
Nos tutrices ont été absolument géniales! Elles nous avaient commandés un taxi, nous ont emmenées à notre résidence étudiante, nous ont aidé pour tout: l’abonnement de téléphone, l’ouverture d’un compte en banque, l’installation à la résidence, les courses au supermarché, les démarches administratives… De ce fait, notre arrivée s’est très bien passée.

Ce qui m’a frappée les premiers temps, au niveau universitaire, est la proximité des professeurs avec leurs élèves. Les élèves n’hésitent pas à faire des remarques sur le cours (et ces remarques sont écoutées), à participer, à discuter réellement avec le professeur. Et cela est vraiment agréable. Les élèves sont vraiment là pour apprendre et sont tous très intéressés. Il y a une très bonne ambiance dans la promotion. Et ce qui est intéressant avec le fait d’être dans l’English Division* est que la promotion est très diverse: il y a des Polonais, des Suédois, des Saoudiens, des Indiens, des Canadiens, des Irlandais, des Brésiliens…

Au niveau de la vie quotidienne : la gentillesse des Polonais avec nous. Nous avons rencontré que des polonais qui cherchaient à nous aider, malgré la barrière de la langue.
Il faut aussi savoir que la Pologne, Gdansk en tous les cas, n’est pas un pays « pauvre » comme on l’imagine. Les infrastructures sont souvent rénovées ou neuves. Par exemple, l’hôpital, dans lequel se déroulent les cours, a été construit il y a 2 ans et est très moderne. Il y a un grand réseau de tramways, neufs aussi pour la plupart. Pour ceux que cela effraie, ce n’est pas si différent de la France.

J’attends de cette expérience de faire de belles rencontres avec des personnes polonaises mais aussi avec tous les autres Erasmus. J’attends aussi d’apprendre sur la relation humaine à l’hôpital durant mes stages mais aussi sur la relation élève-professeur.
La première chose que je pourrai mettre en application après cet échange est mon anglais bien sûr. Et puis l’ouverture d’esprit aussi.

Je suis pour le moment très satisfaite de cet échange et j’ai hâte de découvrir ce que me réserve la suite.

*English Division : La Faculté de Médecine de l’Université Médicale de Gdansk en Pologne offre des programmes d’études en médecine en anglais pour les étudiants internationaux. Tous les cours, séminaires et travaux pratiques sont effectués en langue anglaise.

Résidence étudiante où dort Marilou

Résidence étudiante où dort Marilou

Hôpital dans lequel se déroule les cours

Hôpital dans lequel se déroulent les cours

Gdansk

Gdansk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *