Des étudiants ravis de leur mobilité internationale à Lyon 1

P1010909« J’ai fini mes examens il y a 30 minutes. »
« Moi je sais que c’est déjà validé. »
Le point commun entre ces deux étudiants ? Ils sont tous les deux étrangers et étaient présents, mardi 4 juin, à la soirée de départ des étudiants étrangers organisée par la Direction des Relations Internationales de Lyon 1.
Lire la suite

« L’expérience Erasmus est une opportunité inouïe de rencontrer des gens du monde entier. »

thumbs.tele.netJulie, 21 ans, est étudiante à la faculté d’odontologie de l’Université Claude Bernard Lyon 1. Elle effectue sa troisième année à Debrecen, en Hongrie, dans le cadre du programme d’échanges Erasmus.

Rencontre avec Julie qui évoque son arrivée dans son université hongroise, ses cours, sa vie d’étudiante ainsi que sa participation à un évènement qui lui a valu sa photo dans la presse locale.

Lire la suite

« Je suis parti en Angleterre suite à de bons échos sur la mobilité internationale. »

GroupeLoïs, 20 ans, a validé sa Licence de Mathématiques à l’Université Claude Bernard Lyon 1. Il a ensuite fait une année à York en Angleterre, grâce au programme Erasmus. Une année équivalente à la première année du Master SITN de Lyon 1. Puis, il est rentré pour faire son Master 2 Mathématiques appliquées à la biologie.

Lire la suite

« Cette expérience au Brésil est certainement l’une des plus enrichissantes qu’il m’ait été donné de vivre. »

LDSCN8902ucile, étudiante de Polytech, école d’ingénieurs de Lyon 1, a effectué un échange universitaire à l’Université Fédéral d’Uberlândia, dans l’état du Minas Gérais au Brésil, du 23 Octobre 2013 au 15 Mars 2014.

Cet échange entre dans le cadre de sa formation d’ingénieur en Génie Biomédical.

 

Lire la suite

« J’ai rencontré une tutrice formidable. Elle m’a réconciliée avec l’allemand. »

IMG_0269La Direction des Relations Internationales met en place des cours de langues pour les étudiants candidats à une mobilité internationale. Pour certaines langues comme le portugais, l’allemand et le catalan, il n’y a pas assez d’étudiants. Dans ce cas-là, la DRI se charge de mettre en contact les étudiants désirant pratiquer une langue étrangère avec un étudiant dont c’est la langue maternelle.

Rencontre avec Céline, étudiante de l’Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education, et sa tutrice allemande, Julie.

Lire la suite